• Mariama Sylla

Quelle est la symbolique de la carpe Koi associée à la Fête des Enfants le 5 mai ?



Chaque année, le 5 mai est le jour de la fête des enfants au Japon, «Kodomo no hi». Depuis 1948, c’est un jour férié, au cours duquel on formule des vœux de bonheur, de prospérité, de joie et de santé pour tous les enfants.


Le symbole le plus voyant est le «Koï Nobori» - les bannières en forme de carpe, «Koï» signifiant carpe et «Nobori» drapeau, bannière.

Selon une ancienne légende chinoise, une carpe entreprit de remonter le Fleuve Jaune (Huanghe), le second plus grand fleuve de Chine.

Pour y parvenir, elle dût faire preuve de courage et d’endurance pour passer et remonter les uns après les autres les nombreux remous et les cascades du fleuve, parmi lesquelles la terrible cascade «Ryumon».

Les dieux du ciel, touchés par la ténacité de la valeureuse carpe, la changèrent en un superbe et imposant dragon, «Ryu», qui prit majestueusement son essor par-delà le Fleuve Jaune.



En hissant, le 5 mai, des carpes multicolores au-dessus de leurs habitations et le long des cours d’eaux, les parents espèrent que leurs enfants sauront affronter toutes les épreuves de la vie, à l’instar de la carpe.

Ces bannières de carpe sont accrochées le long de perches en bambou ou de mâts, suivant une disposition préétablie :

> la première et la plus longue, «magoï», est noire et représente le père

> la deuxième, «higoï», de couleur rouge et un peu moins grande, représente la mère

> pour chaque enfant de la famille, on ajoute ensuite une plus petite carpe, noire ou bleue pour les garçons et rouge pour les filles. On peut aussi trouver des carpes de couleurs verte, orange ou mauve.

> Tout en haut du mât, une banderole multicolore, «fukinagashi», est suspendue, censée représenter une cascade.





26 vues0 commentaire