• Mariama Sylla

Mimikaki, vous ne connaissez pas?


Mimikaki en bois

Stéphane

Mayumi, ma professeur de japonais de l’époque était vraiment surprise de nous voir, nous ses élèves qu’elle pensait informés de beaucoup de choses au sujet du Japon, lui poser cette question : « C’est quoi, mimikaki ? »

-D’après-vous, d’après les kanji qui composent le mot (耳掻く), qu’est-ce que cela peut être ?

- Effectivement, il y a le kanji d’ « oreille »...

Mais elle eut beau tenter de nous faire comprendre en japonais, rien n’y fit.

Il est vrai qu’avec le « mimikaki », on touche à quelque chose de très culturel. C’est un objet qui n’existe absolument pas dans notre culture française.

En fait, c’est tout simplement un « cure-oreille » !

Et apparemment, les Japonais, ils en raffolent. Ils adorent la sensation que procure le fait de se gratter l’intérieur de l’oreille avec le mimikaki, pour en ressortir la cire auriculaire. Rien qu’à voir Mayumi nous l’évoquer, c’était évident…

Comme nous étions à l’approche de la fin de l’année scolaire et qu’elle devait repartir au Japon pendant l’été, elle promit de nous en rapporter à son retour.



Mimikaki en métal

Effectivement, chose promise, tenue !

Effectivement, c’est un objet en longueur qui présente une sorte de cuillère à son extrémité. Il peut être en bois, en métal… J’en ai moi-même acheté un en forme de katana, qui se range dans un pseudo fourreau, lorsque j’ai visité les décors des films de samouraï au village d’eiga mura, à Kyoto.

Effectivement, quelle sensation agréable …

Depuis, je n’utilise plus que le mimikaki ! Essayez, vous aussi !

16 vues0 commentaire