• Quartier Japon

Masako, autrice du manuel « Japonais facile avec Roma-ji »

Masako, 55 ans – professeure de japonais depuis 2006 et traductrice, autrice du manuel « Japonais facile avec Roma-ji »

Ayant obtenu mon Master en littérature française à l’Université Sophia à Tokyo, je voulais enseigner le français dans des universités japonaises. Mais mon destin n’a pas tourné comme je le souhaitais et je vis en France depuis 1991.

Ici, j’ai travaillé pendant une dizaine d’années dans le business avant de m’inscrire au Master 2 en études japonaises en 2005 et ce diplôme m’a ouvert la possibilité d’être professeure de japonais dans l’enseignement supérieur.

Avec quinze ans d’expériences, y compris dans l’enseignement secondaire et aussi mes expériences de traductrice, je me suis rendu compte que la grammaire et la prononciation du japonais sont vraiment faciles par rapport à celles du français et que la langue japonaise permet des ambiguïtés logiques que le français ne permet pas, d’où la difficulté pour un Français de suivre une conversation entre des Japonais et de comprendre des textes écrits par des Japonais.


Le japonais n’est pas une langue difficile en soi.

Simplement, pour les Européens, il y a beaucoup de choses à apprendre, telles que des vocabulaires complètement différents des leurs, ainsi que les kanjis, ce qui est à l'origine de ce cliché « Le japonais est difficile ».

Je voudrais dire à voix haute à tous les apprenants du japonais « Le japonais n’est pas difficile ! », si vous souhaitez juste parler agréablement avec des Japonais.


Prenons un exemple :

  • En français, pour dire « Je suis Japonaise. », il faut apprendre la conjugaison de la première personne du verbe « être » (je suis). Il faut aussi connaître le genre féminin de l'adjectif "Japonais" (japonaise).

  • En japonais, pour dire « Je suis Japonaise. », il suffit de dire « nihon-jin desu ». On supprime souvent le sujet « je » en japonais. Pour indiquer le nom de la nationalité, il suffit d’associer le nom du pays et le faire suivre par « jin » qui signifie « la personne ». Enfin, ajoutez « desu » à la fin quand on parle poliment.

Pour ceux qui veulent juste parler le japonais pour comprendre les animés en version originale ou pour communiquer avec des amis japonais, l’apprentissage des alphabets japonais et des kanjis est trop laborieux. Il est tout de même important de les connaitre pour les apprenants du niveau intermédiaire et supérieur.


A travers la rédaction de mon manuel « Japonais facile avec Roma-ji », je voulais montrer aux fans de la culture japonaise qu’il est possible d’avancer rapidement dans l’apprentissage de la grammaire sans connaître les alphabets.


Bien évidemment, les étudiants spécialisés en japonais au sein de l’enseignement supérieur doivent apprendre de nombreux vocabulaires et de kanjis, afin d’acquérir des bases solides, qui leur donnent accès aux articles journalistiques et aux romans en japonais. Mais pour les simples fans de la culture japonaise, je pense qu’il vaut mieux avoir un autre chemin d’apprentissage plus confortable.

Bon courage dans votre découverte du japonais !


70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout