• Quartier Japon

Il/Elle est « tatamisé » !

Dernière mise à jour : 2 févr.

Saki et Stéphane


Ce samedi matin, et alors que je discutais, en japonais, avec notre professeur de japonais, Saki me demanda soudain : « Tu connais le mot "tatamisé" ? » « Oui », je lui répondis, un peu surpris, avant de chercher à en savoir un peu plus en lui demandant si elle me trouvait "tatamisé". Saki, pensant que c'était un compliment, me répondit « oui » sans l’ombre d’une hésitation…


Pour moi ce n’est pas vraiment un compliment et je m’étonnai donc que Saki m’ait dit cela de but en blanc, d’autant que ce n’est vraiment pas son genre…




« Dire de quelqu’un qu’il est tatamisé, lui expliquai-je, c’est plutôt négatif, cela sous-entend un sens péjoratif.

Par exemple, c’est ce que l’on dit de Français qui aiment le Japon et qui voudraient être plus japonais que les Japonais.

Par exemple, une fois, j’ai entendu parler d’un Français qui mangeait chaque matin du Nato (haricot de soja fermenté) à son petit déjeuner bien qu’il habitait à Paris.

Une autre fois, en été, j’ai rencontré au centre culturel franco-japonais dans lequel je travaillais un Français portant une tenue de moine sen, avec chapeau chinois, kimono bleu et geta, …, en plein Paris…


« Ce n’est pas ce que je voulais dire », me dit Saki avant de m’expliquer : « En japonais, dire de quelqu’un qu’il est « tatamisé », cela veut dire qu’il parle aussi bien japonais que les Japonais. »

En fait, Saki ne connaissait pas ce mot auparavant avant de le lire dans le manuel d’apprentissage du japonais "Minna no Nihongo - 1", au sujet d’un texte à propos du tatami japonais.

Ce texte expliquait que le tatami représente la culture japonaise, à tel point que les Français ont créé le mot "tatamiser" pour parler d’une personne qui parle aussi bien japonais que les Japonais.


Article publié initialement le 10/12/2012

19 vues0 commentaire