• Quartier Japon

"Bonbon", en japonais ?

Lundi soir, en apportant des bonbons japonais aux élèves du cours collectif, cela a été l’occasion d’en apprendre encore un peu plus sur la culture japonaise.

Qui l’eut cru, à travers le simple fait d’apporter des bonbons !

En effet, pour moi « bonbon » en japonais c’est « 飴 - あめ - Amé », du moins c’est ce qu’un Japonais m’a appris il y a déjà un moment.

飴 - あめ

Tout naturellement, j’annonce donc aux élèves et au professeur que j’apporte des bonbons « 飴 ». Mais la professeur me dit rapidement : « Ce n’est pas « 飴 ». C’est « ラムネ– Ramuné ».

_ Eh ?, c’est quoi « ラムネ » ?

_ C’est ça, me dit-elle en montrant le sac de bonbons. C’est « ラムネ ».

ラムネ

ラムネ

_ ?? Ce n’est pas « 飴 » ?

_ Non, c’est « ラムネ ».

_ Bah, c’est quoi « 飴 » ? C’est bien

« bonbon » ?

_ « 飴 », c’est une sorte de bonbons.

Ceux-là, c’est « ラムネ ». « ラムネ » ce sont des bonbons durs. Ce sont aussi des bonbons durs en forme de billes souvent présentés dans des bouteilles. « 飴 », c’est plutôt des bonbons transparents.

_ Les Haribo, c’est quoi ?, demande l’un des élèves.

_ C’est « グミ- gumi ».

_ « グミ» ?

グミ

グミ- gumi

_ « グミ», c’est tout ce qui est mou…

_ Les chewing-gum aussi ?

_ Les chewing gum, c’est « ガム ».

_ Ehhh ! Il y a encore d’autres mots ???

_ Il y a aussi « お菓子 – おかし – okashi ». « お菓子 », ce sont les bonbons genre petits gâteaux, qui craquent quand on les croque. Un peu comme les popcorns…

Vraiment, c’est vraiment compliqué le japonais ^_^ !!


Mais c’est la même chose pour un Japonais, vis-à-vis du français, concernant les gâteaux !

En effet, nous autres Français nous appelons les « お菓子 » japonais non pas des

« bonbons » mais des « gâteaux ».

_ C’est « gâteau » ?, s’étonna notre professeur japonaise.

_ Oui, pour nous. Ca contient de la farine. Ce qui est à base de farine, c’est « gâteau ».

_ Les meringues, c’est « bonbon » ?, remarqua-t-elle alors, logiquement.

_ Non, c’est aussi gâteau. C’est pourtant vrai qu’il n’y a pas de farine…

_ C’est à base d’œuf et de sucre. C’est pour cela que c’est gâteau, précisa un autre élève.

Ainsi, avons-nous également tout autant de nuances en français que n’ont pas les Japonais, mais pour les gâteaux !


Article publié initialement le 19/11/2014

38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout