• Quartier Japon

L'entre-aide des Français/ des Japonais"

Masako (43 ans) - En France depuis 1991


Les Japonais habitant en France peuvent citer très facilement les défauts des Français. Ainsi, par exemple, les Français râlent facilement, ils ne sont pas doués pour organiser les choses, ils ne s'excusent pas immédiatement…

Bien évidemment, on ne peut pas généraliser. Personnellement, j'ai des amis français qui sont patients, très polis et capables de bien organiser les choses.

Je trouve que tout dépend de l'éducation de la famille. Malgré cela, quand on vit en France, les défauts cités ci-dessus sont faciles à remarquer.


Alors, je change de stratégie et essaie plutôt de trouver des qualités aux Français. La qualité la plus remarquable pour moi, c'est que les Français n'hésitent pas à aider les gens en difficulté.

  • Même les Parisiens, pourtant froids face à quelqu'un qui leur demande son chemin, peuvent aider à porter la poussette pour monter les escaliers du métro.

  • Il y a toujours quelqu'un qui aide la maman avec la poussette. Une fois, j'ai même vu un jeune, style Hip-hop, le faire.

Au Japon, on ne peut pas espérer ce genre de comportement à Tokyo, car la société japonaise est communautaire. Les Japonais sont gentils uniquement avec les gens de leur milieu.


Cela dure depuis l'époque Edo. Dans le village, on cultivait alors du riz ensemble, les villageois s'aidaient et se surveillaient. Les gens d'ailleurs n'étaient pas importants pour eux.

Ainsi les Japonais sont très polis et gentils avec les gens de la même communauté, par contre, ils sont très indifférents avec ceux qui n'y appartiennent pas.


Contrairement aux Japonais, chaque Français est indépendant, il n'a pas besoin de regarder à gauche à droite quand il veut aider quelqu'un en difficulté. Mais la capacité d'une personne est limitée. Je crois que c'est pour cela que l'idée de solidarité à l’égard de nombreuses personnes, telle qu’exprimée par Albert Camus dans son roman "La peste", est née en France.


Article paru initialement le 13/01/2011


64 vues0 commentaire