top of page
  • Quartier Japon

J'ai quitté un CDI pour devenir mangaka

Récemment, David - Mister Mango (référent manga chez Quartier Japon) me parlait de son ami d'enfance Jordan - Zabzyakujo, qui était désormais intervenant manga pour Quartier Japon depuis une année et demie "Cette année, c'est la première fois qu'il peut payer des vacances à sa famille !"

J'imaginais à quel point il pouvait en être fier et ainsi, j'ai pensé lui demander son témoignage, à propos de son changement radical d'orientation professionnelle et de projet de vie.

Auparavant, j'étais en CDI depuis 7 années dans la livraison de meubles, pour une entreprise qui travaillait exclusivement avec Habitat. J’ai une compagne et une fillette, de 7 ans.


Je continuais alors à dessiner quand je rentrais du travail ; de Paris à chez moi, j’avais 40 mn de trajet en train, pendant lesquelles je dessinais. Je postais ensuite mes dessins sur Instagram ou je les gardais pour moi.

Je faisais ces dessins pour tester des techniques et des idées et pour compléter ma collection de dessins. Je dessinais ce qui me passait par la tête.


En fait, j'ai commencé à dessiner quand j’avais 8 ans.


Mes élèves actuels me demandent d’ailleurs souvent « Qu'est-ce qui t'a fait dessiner ? Comment tu as commencé à dessiner ?... »

Je leur raconte que quand j'étais petit et que j'allais dans ma famille aux Antilles, pour les vacances, je ne pouvais pas sortir le matin car ma tante travaillait et elle n'avait qu'une voiture avec laquelle elle allait au travail. Donc, avec mes cousines et ma soeur, on faisait, un concours de dessin, le matin : on prenait un livre et c'était à celui qui dessinait le mieux l'image du livre et moi je perdais toujours.

Comme je n'aimais pas perdre, le soir, quand tout le monde allait dormir, moi je m'entrainais, je faisais une nuit blanche à dessiner et après, tous les matins, je montrais mes dessins d’entrainement à mes cousines et à ma sœur. Au bout d'un moment, elles ne voulaient plus faire le concours. Même à présent, elles ne veulent toujours plus faire le concours !!


David - Mister Mango, qui est un copain d’enfance, m'avait souvent dit que le travail de livreur que je faisais était trop physique et me fatiguait. Comme je l'avais déjà remplacé plusieurs fois pour donner des cours de manga, il m'avait dit d’arrêter de faire ce travail pour vivre de ma passion et devenir mangaka et professeur de manga. « Tu vas t'épanouir ! », il me répétait.


Finalement, la pandémie de COVID-19 a été un moment de réflexion pour beaucoup, y compris pour moi. J'ai commencé à repenser ma carrière et à me demander comment je pouvais utiliser mes compétences et ma passion de manière plus significative. Etant quelqu'un qui a toujours été fasciné par le manga et par la culture japonaise, j'ai réalisé que je pourrais faire un changement de carrière pour travailler dans un domaine qui me passionnait vraiment.

Au final, j'ai décidé de franchir le pas et je me suis lancé en février 2022 : j’ai quitté mon emploi, sans aucune rémunération, car mon employeur n’avait finalement pas voulu mettre en place la rupture conventionnelle, qu’il m’avait pourtant promise !


Ma passion pour le manga remonte à ma jeunesse, où j'ai donné quelques cours de dessin de manga de manière occasionnelle.

Cependant, la décision de faire de cette passion un métier à part entière a été, pour moi, un défi majeur.


La plus grande difficulté a en effet été de surmonter ma timidité et de trouver ma propre approche pédagogique. Étant un autodidacte en dessin, expliquer les processus intuitifs du dessin manga à d'autres personnes a été un défi, mais j'ai rapidement compris que c'était essentiel pour transmettre efficacement mes connaissances.


Aujourd'hui, je peux fièrement dire que j'ai surmonté de nombreux obstacles grâce à mon désir de partager ma passion pour le manga et le Japon.


Quartier Japon, Mister Mango, ainsi que les ressources en ligne, m’ont été d'une grande aide. J'ai développé ma propre pédagogie au fil du temps, en adaptant mon enseignement à différents niveaux de compétences et en encourageant la créativité de mes élèves.


Depuis que je suis professeur-intervenant de manga et mangaka, cela m'apporte beaucoup plus qu’auparavant, au sens où je travaille davantage mon coup de crayon et j'essaye de me professionnaliser, car avant c'était finalement une production d’amateur. Désormais, je crée ma propre pédagogie, je recherche des petits trucs et des moyens pour expliquer ce que je fais quand je dessine, car comme je suis autodidacte, c'est dur d'expliquer ce que l'on fait intuitivement.

Concernant l'aspect financier, je travaille beaucoup et je gagne plus qu’auparavant.


D’une façon générale, mon ancien travail avait un impact sur mon physique, au sens où il me fatiguait physiquement, alors que d’être mangaka, c'est plutôt de la fatigue mentale. Par exemple, expliquer et re-expliquer à plusieurs reprises aux élèves qui ne comprennent pas du premier coup et ainsi essayer de leur faire comprendre... Parfois, aussi, il faut remettre les élèves dans le droit chemin, quand ils sont dissipés.

Par contre, c'est pour moi un plaisir de voir quand un élève a compris ce qu'on lui explique, mais aussi de partager nos points de vue et de partager notre envie du manga, partager avec des personnes que l'on ne connait pas. Je peux partager ma passion avec des personnes que je ne connais pas qui sont attirées par le manga ou le japon !

Avant, que je faisais livreur, je n'avais pas cette reconnaissance des gens ; j'étais un simple livreur. Alors qu'aujourd'hui, quand je donne des cours, j'ai une sorte d'admiration de la part des élèves et des organisateurs. Tu n'es alors pas considéré comme une personne qui fait juste un travail : là on te propose du café, ils ne veulent pas que j'installe la salle et les tables ; pourtant je leur dis si, je peux le faire !


En conclusion, mon changement de métier pour devenir mangaka et enseignant de manga a été un voyage enrichissant. Cela m'a permis de transformer ma passion en une carrière significative, même si cela a demandé du temps et des efforts pour développer mes compétences pédagogiques. Je suis reconnaissant pour l'opportunité de partager ma passion avec d'autres personnes et de les inspirer pour découvrir le monde fascinant du manga et du Japon.


96 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page